Les Offres
du Mémorial

Accueil › › Tourisme › La Boisserie

La Boisserie

L'histoire de La Boisserie
Le bureau de Charles de Gaulle
Agrandir l'image Le bureau de Charles de Gaulle
Vue depuis le bureau du général.
Agrandir l'image Vue depuis le bureau du général.

Nichée au milieu des 2 hectares et demi d'un parc verdoyant, la Boisserie fut construite aux environs de 1810. Dans les années 1930, la bâtisse montre des signes de fatigue. Sa propriétaire décide alors de la vendre par un système de viager.
Le lieutenant-colonel de Gaulle l'achète en 1934. Il est alors marié et père de 3 enfants.
Cette maison correspond à ses revenus modestes, elle est géographiquement située entre Paris et les garnisons de l'Est, où sont souvent affectés les militaires.

Mais il est surtout séduit par l'isolement et le calme du lieu, propices à ses activités de réflexion et d'écriture militaire. Les de Gaulle passent d'abord leurs vacances à la Boisserie, puis s'y installent plus régulièrement. Les époux de Gaulle modernisent la maison à la fin des années 1930 en y installant l'électricité puis l'eau courante.

A partir de 1946, elle va devenir leur résidence définitive. Le lien étroit entre Charles de Gaulle et Colombey-les-deux-églises va se renforcer en 1948 avec le décès de sa fille Anne, qui est enterrée à Colombey-les-deux-églises et aux côtés de laquelle il souhaitera reposer.

C'est à la Boisserie qu'en septembre 1958, il décidera d'inviter le chancelier allemand Konrad Adenauer. L'événement, unique en son genre, souligne le profond attachement du général à la réconciliation franco-allemande et à la construction européenne.

Après l'échec du référendum de 1969, il retrouve son bureau où il écrit les premiers chapitres de ses Mémoires d'Espoir. La mort l'empêche de terminer son oeuvre: le 9 novembre 1970, il succombe dans la bibliothèque à une rupture d'anévrisme. Il allait avoir 80 ans.







Restez informés en vous abonnant
à notre lettre d’information :